Loading Events
This event has passed.
À la rencontre des résistants solidaires de France qui ouvrent leur porte aux exilés pour penser et espérer une société plus humaine.
Depuis 2015, la France est le théâtre d’un durcissement de la politique migratoire auquel répond, de façon impulsive, une vague sans précédent de solidarité. « Tu n’es pas mon ennemi », semblent dire à l’étranger ces nouveaux résistants. Cette solidarité ne s’apprend pas, elle se vit, s’expérimente en dehors de tout cadre officiel. L’auteure de ces Carnets l’a vécue aussi, elle qui a ouvert sa porte à un demandeur de refuge avant de pousser d’autres portes pour rencontrer les visages de l’hospitalité française. C’est cette résistance solidaire, locale, trop souvent entravée par l’État, que Julia Montfort veut mettre en lumière : montrer ces gens, leurs actions et leurs difficultés, mais aussi leur bonheur, la solidité des liens tissés et l’alignement éthique apaisant pour tous qui naît dans l’accueil. Ces Carnets, infusés par un dialogue nourri avec le philosophe Guillaume Le Blanc, laissent entrevoir la possibilité d’une mue démocratique : la victoire de l’humain sur la peur, enfin.
Julia Montfort est journaliste, spécialisée dans le domaine des droits humains. À 36 ans, elle ouvre sa porte à Abdelhaq, opposant au régime d’Idriss Déby ; il a connu l’enfer libyen et la traversée de la Méditerranée en bateau pneumatique. Julia Montfort raconte ses difficultés, ses angoisses, mais aussi l’immense bonheur de la solidarité, et le cercle vertueux que cette solidarité engendre. Puis elle part sur les routes de France, à la rencontre de ceux qui font la France terre d’accueil, envers et contre tout. Une websérie documentaire est née de ces rencontres, soutenue par une communauté solide. Abd al Malik rejoint l’aventure des Carnets en signant la préface du livre.